Samhain, l’ancienne Halloween

par Anne-Marie Robert

Par ce dernier soir d'octobre, monstres et princesses de toutes sortes envahissent les rues dans l'espoir d'y recueillir des friandises. On parle ici de la 2e fête en importance en Amérique du Nord. Ceci est l'halloween tel qu'on le connaît, mais en a-t-il toujours été ainsi? Bien sûr que non. L'halloween que nous connaissons et que les enfants célèbrent avec joie chaque année nous vient des États-Unis qui en a fait une grande fête commerciale. Cependant, ce n'est pas de nos voisins du sud que nous vient cette fête. Cette tradition a été apportée en Amérique avec l'immigration de masse des Irlandais qui, même dans ce nouveau pays, ont conservé leur croyance. Les véritables origines sont beaucoup plus sombres. Elles remontent à plus de 2000 ans et cet évènement était «célébré» par les Celtes. Ces derniers vivaient sur le territoire de l'Écosse, de l'Irlande et de la France actuelles ainsi qu'en Grande-Bretagne. À cette époque, on était loin de la récolte de bonbons que l'on connaît aujourd'hui. On y célébrait en effet le passage à la noirceur et la veille du nouvel an, car le 1er novembre était à l'époque le premier jour de l'année. Les Celtes croyaient en plusieurs dieux, par exemple: le dieu du soleil et Samhain, le dieu des ténèbres. Ils croyaient qu'en cette veille du nouvel an, Samhain faisait le dieu du soleil prisonnier. Ils expliquaient ainsi pourquoi le mois de novembre était un mois si terne et sombre. Tous cela n'explique cependant pas d'où vient l'idée de se costumer, de ramasser des bonbons et de tous les monstres.

Voici leurs origines:

Halloween

D'où vient ce nom?
L'halloween ne portait évidemment pas ce nom. Cette fête s'appelait Samhain comme le dieu des ténèbres. Le nom «halloween» lui a été donné par l'Église chrétienne qui n'aimait pas du tout qu'on célèbre une fête païenne et a donc déplacé au 1er novembre la fête de tous les saints: la Toussaint. Halloween vient également de « All Hallow Even » qui signifie la veille de la Toussaint.

Costume

Pourquoi se déguise-t-on à l'halloween et surtout, pourquoi les monstres sont-ils à l'honneur?
Les Celtes croyaient qu'une fois que Samhain tenait le dieu soleil prisonnier, il permettait aux esprits des morts de revenir visiter le monde qu'ils avaient quitté. Les gens se déguisaient donc en monstres quand ils avaient à sortir de leur maison cette nuit-là pour ressembler le plus possible aux esprits qu'ils auraient pu croiser. Ceux-ci les prenant pour l'un des leurs, les laisseraient donc tranquilles.

Bonbons

Les Celtes avaient l'habitude de laisser de la nourriture sur le pas de leur porte pour les esprits espérant ainsi qu'ils les laissent tranquilles. C'était le plus souvent des produits de leur récolte. J'imagine qu'après son arrivée aux États-Unis, l'halloween a subi plusieurs modifications, dont celle-ci, les fruits et les noix sont devenus des friandises plus sucrées.

Jack O'Lantern ou les lanternes citrouilles

La légende veut que Jack, ayant joué des tours au diable et n'étant pas ce que l'on pourrait appeler un ange, se vit refuser son entrée en enfer et au paradis. Il fut donc condamné à errer. Le diable lui donna donc une petite flamme qu'il avait prise en enfer. Jack la plaça donc dans un navet et depuis ce temps on l'appelle Jack O'Lantern.
Les Celtes ayant peur que les esprits entrent dans leur maison déposaient une bougie dans un navet ou une pomme de terre qu'ils avaient creusé pour se protéger.

Citrouille

À l'origine, les navets étaient le fruit par excellence pour Samhain. Il faut dire que les navets européens sont plus gros qu'en Amérique. C'est pourquoi lorsque l'Halloween est arrivée aux États-Unis, on utilisa des citrouilles dont la grosseur était beaucoup plus adaptée. On s'en servait surtout comme lanterne plus que pour décorer comme aujourd'hui.

Feu de joie

Pas très populaire au Québec, du moins dans la région, les feux de joie faisaient partie des traditions de Samhain. Le 31 octobre, les gens éteignaient toutes les lumières de leur maison. Les druides, prêtres celtes, se réunissaient dans la forêt pour y faire des feux sacrés qui devaient éloigner les mauvais esprits. Ils distribuaient ensuite le lendemain des braises aux gens pour les protéger tout au long de la saison de noirceur.